Auto-prélèvement HPV

Pourquoi pas vous ?

Pour réaliser un frottis (recommandé entre 25 et 65 ans) vous pouvez vous rendre chez un professionnel de santé (gynécologue, médecin généraliste, sage-femme, …).

Si vous avez entre 30 et 65 ans, vous pouvez aussi réaliser un autotest : les kits d’auto-prélèvement sont disponibles dans vos laboratoires OuiLab.

Comment ça marche ?

ETAPES-HPV

Vos questions sur l’auto-prélèvement HPV :

Pourquoi utiliser un auto-test pour le dépistage HPV ?

Parfois, l’accès à un professionnel de santé peut être problématique pour diverses raisons (manque de temps, désertification médicale, raisons personnelles…)

C’est pourquoi chez OuiLab, forts d’un maillage territorial sur tout le Grand Est, nous avons choisi d’aider les femmes à accéder au dépistage du Papillomavirus et du cancer du col de l’utérus.

En quoi consiste l'auto-prélèvement HPV?

Cet autotest consiste à récupérer des cellules de l’utérus en frottant légèrement un grand coton-tige (écouvillon) contre les parois du vagin. Cet écouvillon fait partie du kit que nous fournissons à nos patientes. Vous y trouverez également une notice explicative pour savoir comment réaliser le prélèvement correctement avant de le déposer dans votre laboratoire.

En plus, le prélèvement est facile à réaliser soi-même et sans douleur !

Quelle est la différence entre le frottis classique et le test HPV en auto-prélèvement ?

Ces deux tests permettent le dépistage du cancer du col de l’utérus.

FROTTIS : Prélèvement cervico-utérin réalisé par votre gynécologue, médecin traitant, sage-femme, un laboratoire. Il permet de rechercher les HPV et d’analyser au microscope l’aspect des cellules.

AUTO-PRELEVEMENT HPV : Prélèvement réalisé par vous-même, uniquement pour la recherche des HPV ; en cas de positivité un frottis complémentaire doit être pratiqué par un professionnel de santé pour analyser au microscope l’aspect des cellules.

Que contient le kit d'auto-prélèvement HPV ?

Disponible dans tous nos laboratoires, votre kit d’auto-prélèvement contient :

  • un écouvillon (grand coton-tige) adapté à ce prélèvement.
  • une notice explicative pour vous guider lors de la réalisation du prélèvement.
  • une fiche d’information à remplir.
  • le sachet qui contient le kit et protège votre test une fois réalisé.
Est-ce que l'auto-test HPV est remboursé ? 

Avec votre ordonnance médicale, le dépistage du test du papillomavirus par auto-prélèvement peut être pris en charge par l’Assurance Maladie.

Si vous avez une mutuelle, nous pratiquerons le tiers-payant, et vous n’auriez rien à payer.

Sans ordonnance, l’analyse est possible mais à la charge de la patiente. Dans tous les cas, il faudra indiquer le nom de votre médecin traitant.

Dans quels cas l'auto-test ne doit pas être réalisé ?

L’auto-prélèvement HPV ne doit pas être réalisé dans les cas suivants :

  • Période de menstruation
  • Infection vaginale (mycose ou IST)
  • Traitement par voie vaginale (ovule ou autres)
  • Grossesse connue
  • Antécédent de frottis cervico-vaginal anormal
  • Antécédent de lésion cancéreuse et précancéreuse de l’utérus

 

Il est réservé au femmes entre 30 et 65 ans.

Comment me préparer à mon auto-prélèvement ?

Au cours des 3 jours précédents l’auto prélèvement, il faut éviter d’utiliser des ovules vaginaux, des crèmes ou nettoyants intimes et des contraceptifs ou préservatifs vaginaux.

Eviter les rapports sexuels, les échographies et les examens gynécologiques, au cours des 2 jours précédents.

Comment recevoir mon résultat ?

Une fois votre auto-prélèvement déposé dans notre laboratoire OuiLab ou chez votre prescripteur, nous allons procéder à l’analyse de celui-ci.

Vous serez avertie par mail de la disponibilité de ce dernier.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter votre laboratoire par téléphone.

Et si mon test est positif ?

Votre dépistage du Papillomavirus (HPV) est positif : cela indique que vous êtes porteuse de Papillomavirus.

Il est alors indispensable de compléter le dépistage par un frottis complémentaire chez un professionnel de santé (gynécologue, médecin généraliste, sage-femme).

 

 

Et si mon test est négatif ?

Si le résultat de votre autotest HPV est négatif, vous n’avez pas d’autres examens à réaliser dans l’immédiat.

La HAS recommande de réaliser un dépistage tous les 5 ans jusqu’à l’âge de 65 ans, même si le résultat est négatif à chaque fois.

Puis-je faire un autotest HPV si j’ai été opéré de l’utérus ?

Dans ce cas là il est préférable de ne pas faire d’auto prélèvement et de consulter directement votre professionnel de santé.

Pourquoi l'autotest HPV Papillomavirus n’est pas possible avant 30 ans ?

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé préconisent l’autotest à partir de 30 ans. Avant cet âge, un bilan complet est préférable auprès de votre professionnel de santé.

Vos questions sur le Papillomavirus (HPV)  :

Pourquoi est-il important de faire régulièrement le dépistage pour le papilloma virus ?

Les cancers du col de l’utérus sont principalement dus à une infection persistante (d’une durée de 10 à 15 ans) par des virus appelés papillomavirus humains (virus du papillome humain ou HPV, abréviation de Human PapillomaVirus) et transmis par voie sexuelle.

L’infection par un virus HPV est très courante (80 % des adultes ont une infection à HPV au cours de leur vie) et guérit le plus souvent spontanément. Mais dans 10 % des cas, le virus persiste au niveau de la muqueuse du col utérin et s’il s’agit d’un HPV dit « à haut risque », il peut alors provoquer des modifications de l’épithélium du col de l’utérus, appelées lésions précancéreuses, susceptibles d’évoluer vers un cancer.

Le dépistage permet de détecter la présence du virus ou des anomalies des cellules du col de l’utérus et donc de les traiter avant qu’elles n’évoluent en cancer ou de diagnostiquer des cancers à un stade précoce et ainsi d’améliorer les chances de guérison.

À partir de quel moment suis-je concernée ?

Vous êtes concernée par le dépistage si :

  • Vous avez entre 25 et 65 ans.
  • Vous avez reçu un courrier de la part du centre régional de coordination des dépistages des cancers, pour vous inviter à vous faire dépister.
  • Vous avez déjà eu des relations sexuelles avec un partenaire régulier ou des partenaires multiples, avec ou sans pénétration.
  • Vous êtes porteuse du virus du VIH ou d’infection sexuellement transmissibles.
  • Vous avez déjà eu plusieurs enfants.
  • Vous avez utilisé des contraceptifs hormonaux sur une longue durée.
J’ai reçu un courrier de la part centre régional de coordination des dépistages des cancers pour faire mon dépistage du Papillomavirus. Que faire ?

Dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus organisé par l’Assurance Maladie, avec la lettre nominative portant des code-barres, vous ne pouvez pas réaliser de dépistage Papillomavirus (HPV) en auto-prélèvement.

Il est nécessaire de faire un frottis conventionnel par un prélèvement gynécologique en suivant la procédure décrite dans le courrier que vous avez reçu.

Comment se transmet le virus ?

La transmission du virus se fait par simple contact avec la peau et les muqueuses, le plus souvent lors de rapports sexuels, avec ou sans pénétration, et quelle que soit l’orientation sexuelle. Le préservatif, même s’il permet de limiter la transmission, ne peut toutefois pas assurer une protection complète.

Suis-je concernée même je suis vaccinée ?

La vaccination ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus (il en existe plusieurs dizaines).

C’est pourquoi le dépistage concerne également les femmes vaccinées contre l’HPV.

Un test du Papillomavirus positif implique-t-il une infidélité du partenaire ?

En aucun cas un résultat positif ne suggère une infidélité dans votre couple puisque 80% de la population adulte est porteuse de ce virus.

Je suis ménopausée. Est-ce utile de faire ce dépistage ?

Oui il est indispensable de continuer le dépistage jusqu’à 65 ans même si vous êtes ménopausée.